Ce livre que j’ai écrit, ce sont six millions de Français qui vont le détester. Mais ils ne pourront pas s’empêcher de le dévorer. Quitte à tout faire ensuite pour que les autres Français ne le lisent pas… Surtout les autres Françaises.

 

Qui sont les six millions de Français auxquels je fais allusion ? Ce sont les six millions de francs-maçons qui peuplent notre beau pays et qui s’acharnent à vouloir le mettre en chaos, pour installer leur idéologie à la place de nos traditions séculaires, ces traditions qui faisaient dire par tous les visiteurs  « Etre heureux comme Dieu en France ».

 

Six millions, dites-vous ?

Oui, et même plus actuellement, car ils recrutent à tour de bras. Six millions, c’était en 2005.

 

Ils appâtent leurs recrues en disant : « Entrez chez nous, là au moins vous trouverez l’assurance d’un job, et de l’argent facilement gagné, des fortunes même ».

 

Mais ils ne vous disent pas tout… Ils ne vous disent pas dans quelles conditions ils le gagnent cet argent.

 

Dès qu’ils sont intronisés chez les francs-maçons, les nouveaux « frères » de cette organisation sont vivement encouragés à réciter des mantras en vieil égyptien lors de leurs coïts. On leur promet que ça boostera leur virilité en plus de leur faire gagner de l’argent facilement.

 

 

Oui, parce que ces messieurs ne se contentent pas de réciter des mantras sexuels. Ils en ont pour toutes les occasions. Mais, là où ça se corse, et où il s’agit de se montrer futé, c’est que les gratifications obtenues de cette manière-là donnent lieu à des retours en pleine figure de flamme ésotérique sur son utilisateur.

 

A moins de trouver la bonne poire qui les recevra à votre place, justement. Eux, ils appellent ça "une poubelle".

 

Vous me suivez ?

 

Vous, chères petites Françaises, vous commencez à comprendre ?

 

Je m’adresse à vous petites Françaises. Mais ces mots s’adressent aussi bien aux épouses de francs-maçons partout dans le monde. Car cette organisation est une multinationale de l’hypocrisie organisée, où ses adeptes sont tenus à la langue de bois et au secret.

 

Pourtant il y a une chose qui ne peut rester secrète au fil du temps, et que je révèlerai au fil des pages de mon livre.

 

A suivre…

 

SOMMAIRE du livre

« Bangala, Ô Bangala, je t’ai perdu »

 

 

Prologue  [à entendre en page d'accueil]

 

Chapitre I -Je pars

 

Chapitre II- Saint Michel Archange

 

Chapitre III- Francs-maçons de pères en fils

 

Chapitre IV- Le mariage franc-maçon

 

Chapitre V- Le ciel de lit

 

Chapitre VI- Le choix d’Adam

 

Chapitre VII-Le cerisier de l’ennemie de la loge

 

Chapitre VIII- Saint Michel explique le blindage

 

Chapitre IX- Notre Dame de la Rue du Bac

 

Chapitre X- L’itinéraire d’Abraham

 

Chapitre XI- Bethleem

 

Chapitre XII- Pars au désert

 

Chapitre XIII- Dé-fusionne et avance au large

 

Chapitre XIV- Le râteau

 

Chapitre XV- La pesée

 

Chapitre XVI- Philippe Lippi l’espion des kabbalistes

 

Chapitre XVII- Je viens te délivrer

 

Chapitre XVIII- La Vérité vous rendra libres

 

Chapitre XIX- La journaliste, la Mésange et les anneaux de saturne…

 

Chapitre XX- Francs-maçons, vos ancêtres

 

Chapitre XXI- La plus grande messe noire de l’histoire

 

Chapitre XXII- Tu verras la puissance de Mon Nom

 

Chapitre XXIII- Le sacrifice de l’amour

 

Chapitre XXIV- Stalkers et ourse polka

 

Chapitre XXV- Comment j’ai été sauvée